Translate content
Vous êtes considéré comme l’un des principaux acteurs du renouveau de Disney après les difficultés des années 80. Comment le ressentez-vous ? Je ne me suis jamais considéré en ces termes. Nous faisons simplement les films que nous aimons. La plupart d'entre-nous ne faisons que ré-interpréter ce que nous aimions lorsque nous étions enfants. Et cela est particulièrement vrai dans mon cas. Je fais des films sur des choses qui m'avaient marqué à l'époque, et j'exprime cela sous la forme que je pratique maintenant en tant qu'adulte. Nous puisons dans notre passé et nous le portons tout simplement à l'écran. Pouvez-vous nous parler de votre parcours chez Disney avant de réaliser Dingo et Max ? A la base, je suis un animateur. Mais j'ai fait énormément de choses différentes pendant ces années à Disney. Je ne suis jamais resté à un poste très longtemps. J'ai été l'un des animateurs de Fagin sur Oliver & Compagnie. Puis j'ai participé au design de certains personnages de La Petite Sirène (Ursula, Polochon), La Belle et la Bête (Lumière) et Aladdin pour lequel j'ai également participé à l'élaboration de l'histoire. J'ai ensuite travaillé au développement visuel du Roi Lion avant de quitter le studio. [...]